Skip to content Skip to footer
Colonnes sèches et colonnes en charges

Les colonnes sèches et humides sont des éléments essentiels des systèmes de lutte contre les incendies dans les bâtiments. Voici quelques informations supplémentaires sur ces deux types de colonnes :

  1. Colonne sèche : Une colonne sèche est une tuyauterie verticale vide, dépourvue d’eau en permanence. Elle est utilisée principalement dans les bâtiments de grande hauteur où il n’est pas pratique d’avoir de l’eau constamment présente dans la colonne. En cas d’incendie, les pompiers se connectent à la colonne sèche à l’aide de leurs tuyaux et y injectent de l’eau pour combattre le feu. La colonne sèche facilite l’accès rapide à de l’eau pour les pompiers sans nécessiter de remplissage préalable.
  1. Colonne humide : Une colonne humide est une tuyauterie verticale remplie d’eau en permanence, prête à être utilisée à tout moment. Elle est généralement utilisée dans les bâtiments de taille plus modeste, où il est possible de maintenir de l’eau en permanence dans la colonne. L’eau est sous pression dans la colonne humide, ce qui permet aux pompiers de se connecter rapidement et d’utiliser l’eau immédiatement pour éteindre le feu. La colonne humide offre une réaction rapide en cas d’incendie, sans nécessiter de temps de remplissage.

Dans les deux cas, les colonnes sèches et humides sont généralement situées dans des zones protégées du bâtiment, comme les cages d’escalier, pour faciliter l’accès des pompiers. Elles sont conçues pour être facilement repérables et accessibles en cas d’urgence. On dit que la colonne est « montante » quand elle dessert les étages supérieurs, et qu’elle est « descendante » quand elle va vers les niveaux inférieurs

Les colonnes sèches et humides sont des dispositifs de lutte contre les incendies importants car elles permettent aux pompiers de disposer rapidement d’une source d’eau pour combattre les incendies, sans avoir à transporter de grandes quantités d’eau depuis l’extérieur du bâtiment. Ces colonnes font partie intégrante des systèmes de sécurité incendie et contribuent à la protection des vies et des biens en cas d’incendie.

Réglementation

Les colonnes sèches et humides sont des dispositifs de lutte contre les incendies présents dans certaines constructions spécifiques. Elles ne sont pas présentes dans toutes les constructions.

Les colonnes sèches sont requises dans les immeubles qui dépassent une hauteur de 28 mètres ou qui comportent plus de sept étages au-dessus du rez-de-chaussée. De plus, les établissements recevant du public (ERP) doivent également être équipés de colonnes sèches si des locaux à risque sont situés à une hauteur supérieure à 18 mètres.

Quant aux colonnes humides, elles sont obligatoires dans les immeubles et les ERP qui dépassent une hauteur de 50 mètres.

Ces exigences réglementaires visent à assurer une protection incendie adéquate dans les bâtiments présentant des caractéristiques spécifiques. Il est important de se conformer aux normes et réglementations en vigueur dans votre pays ou votre région pour garantir la sécurité incendie appropriée dans votre construction.

Maintenance annuelle

Ingé Protect assure la maintenance, l’entretien et le contrôle des colonnes sèches et humides conformément à la norme NFS 61 759. Nous disposons du matériel adéquat pour effectuer toutes les opérations requises.

Après notre intervention, nous fournissons une attestation de vérification qui atteste des opérations effectuées, ainsi qu’un rapport détaillant les éventuelles opérations à prévoir.

Selon la norme NFS 61-750 et les réglementations relatives à la protection incendie des immeubles d’habitation, il est obligatoire de réaliser un contrôle général de l’installation une fois par an, et de consigner les résultats dans un registre tenu par une société habilitée.

L’entretien annuel des colonnes sèches et humides comprend plusieurs points :

  • Le contrôle d’étanchéité avec une mise sous pression hydrostatique.
  • La vérification du bon fonctionnement de la robinetterie (vannes, robinets et points de raccordement).
  • Le contrôle du dispositif anti-bélier.
  • La vidange et la purge de l’air.
  • La vérification de la présence des bouchons de fermeture et des chaînettes.
  • La vérification de la signalisation.

Il est recommandé de procéder à cette vérification annuelle conforme à la réglementation, avec une pression minimale de 16 bars. La maintenance est accompagnée d’un rapport de vérification détaillé.

Une Question ? Une demande de devis ?

📳 04 83 43 99 34